Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK
iic_marsiglia

Une année sur l’Altipiano d'Emilio Lussu

Data:

12/11/2015


Une année sur l’Altipiano d'Emilio Lussu

Sans le cadre di Colloque sur la 1er Guerre Mondiale à l'Université d'Aix-Marreille

Une année sur l’Altipianojeudi 12 novembre à 14h30vendredi 13 novembre à 19h30Dans le cadre du Colloque Les Italiens et la Grande Guerre : De laguerre des idées à la guerre des hommes, organisé par AMU et leCentre Aixois d’Etudes RomanesD’après Emilio LussuMise en scène Nanouk BrocheCie Ma voisine s’appelle Cassandre, MarseilleThéâtre Antoine Vitez - Aix-Marseille Université29 av Robert Schuman - 13621 Aix-en-Provence cedex 1theatre-vitez.com - 04 13 55 35 76

Comme dans toutes les guerres de tranchées, deux armées face à face se disputent le même morceau de terre. On suit le drame des trois ‘classes’ de protagonistes (soldats, grands chefs militaires, jeunes officiers) et son développement à travers des personnages repérables, magnifiques et contradictoires. Ca ne finit jamais. L’alternance assaut/repos, massacre/joie, routine/drames, s’exaspère ou épuise.

Lussu l’écrivain développe les contradictions du jeune officier Lussu, partisan de la guerre par conviction politique, épris de justice sociale, et lui-même soumis à la violence. D’où une position tragique : la soumission à la nécessité d’une guerre absurde et en même temps incontournable.

Au centre, la jeunesse. La guerre est toujours l’exécution de la jeunesse. Elle exécute les jeunes gens. Et c’est eux qui la font. Des jeunes gens massacrés par des chefs pseudo-héroïques, livrés à des émotions premières et puissantes, la peur, le désespoir. La mort. Et les expériences limites qui leur sont liées : l’alcool, le combat, la révolte, les jeux mortels et le défi.Mais il y a la joie aussi, venue du soulagement d’être encore vivant, du soleil, des camarades avec qui on parle dans la beauté du paysage. De la lecture. Des chansons. Ou d’une blague de jeunes mecs, tout simplement. Aussi noire que soit cette guerre sur le plateau d’Asiago, il y a des trouées solaires, pleinement vécues, par des gens jeunes, avides de vivre à tout prix. C’est aussi le rapport qu’entretient un adulte, ici, Lussu, à sa propre jeunesse.

Emilio Lussu est né le 4 décembre 1890 , en Sardaigne.Il est officier de réserve dans la Brigade Sassari constituée en grande partie de paysans et pasteurs sardes. En 1916, la Brigade est envoyée sur les collines autour d’Asiago pour créer un front qui résiste, quel qu’en soit le coût, à l’arrivée des Autrichiens à Vicence et à Vérone. Ces combats très sanglants se transforment en guerre de tranchées.En 1933, exilé à Paris, il publie La Marche sur Rome et autres lieux sur l’ascension de Mussolini, et en 1938, Un anno sull’Altipiano, « chronique d’une année de guerre sur le plateau d’Asiago », 20 ans après les évènements qu’il avait vécus à 24 ans, porté au cinéma en 1970 par Francesco Rosi sous le titre Les Hommes contre, titre qui sera adopté par l’édition française.

Nanouk BrocheComédienne et metteur en scène, enseignante en études théâtrales au Département Arts d’Aix-Marseille Université jusqu’en 2012, elle a créé en 1995 la compagnie « Ma voisine s’appelle Cassandre ». Ce nom dit la tension entre grands mythes et vie quotidienne, comique et tragique, trivial et sublime – il vient d’une chanson de MC Solar. Cette compagnie poursuit un travail sur le tragique contemporain, sur ce qui cristallise le moment tragique des Grecs à aujourd’hui : la traversée des contradictions.Elle a récemment mis en scène Le dragon d’or de Roland Schimmelpfennig, Ces mots-là, un silence les aboie d’après Agamemnon d’Eschyle, et Making of, personne ne voit la vidéo, de Martin Crimp

Informazioni

Data: DA Jeu 12 Nov 2015 a Ven 13 Nov 2015

Ingresso : Libero


953